grosse pension alimentaire - divorce militaire

Echangez vos témoignages, expériences, parcours, angoisses, difficultés,..

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede lolita » Lun 30 Jan 2012 21:26

et oui les femmes et l'argent!Quel vaste sujet...Et vous avez le culot de dire que quand on est divorcé,l'ex n'a rien à voir avec votre métier mais elle en
subit toujours les conséquences: monsieur qui ne peut pas prendre les enfants car en stage,détachement improviste sans dire au revoir aux enfants et après ca on s'impose dans votre vie? Mais foutez-nous la paix et vivez entre vous. L'harmonie sera au rendez-vous...sinon posez-vous des questions!!!
lolita
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede trax » Ven 17 Fév 2012 08:09

il est certain que les militaires se voient durement pénalisés , en cas de divorce.(je lis ces pages internet)
mais ces dames profitent du mensonge de la justice , qui est monnaie courante .je suis un civil , et si la situation faite aux civils , est du même tonneau.
les " enrobés" de tout poils qui hantent les couloirs et les salles de nos tribunaux , soit disant du peuple , mangent tous les jours de ce pain noir , réservé exclusivement aux "autres": vous , moi , les petits...
question:
pouvez vous citer un juge, ou un avocat , qui se soit vu ruiné, sans enfant, humilié, jeté à la rue , et , en plus soumis à une enquete dite spécialisée , (ou un menteur de plus dans ce système de duppe).
pouvez vous citer un juge ou un avocat , qui se soit fait traiter , comme le sont maintenant tous les hommes, de désiquilibrés, de mauvais peres , et en plus contraints de ne pouvoir voir leurs enfants que dans un point rencontre , ou point torture , ou point de la honte.
à l' heure ou tous ces menteurs professionnels , commencent a introduire la notion de viol conjugual , pour mieux , encore , accuser ,et, bien sur, toujours les autres,toujours les mêmes, de primitifs incorrigibles ;
combien , de juges , et combien d' avocats , pensez vous se verront obligés d 'endosser , de' force , et par la justice , cette toison de primate.
malheureusement , on ne le verra pas , ces savants maniplulateurs professionnels du droit , vont encore sevir longtemps , pour le plus grand bonheur de ces dames , pour qui , il faut le dire , le divorce est une formidable source d' enrichissement personnel , tout comme elle l'est pour nos avocats.
ces braves gens se plaignent, en secouant la tête , d' un air dépité et désolé (comédie de circonstence):
" les divorces, c'est 60% de mes activités , et plus
Mais c'est aussi, et surtout 60% de mes revenus ( ca il ne le dit pas)
dans cette vaste comédie , cette parodie de justice, les juges qu'ils soient bon ou mauvais , prenent tous les même raccourcis , pour laisser croire , aux autres , toujours les autres , qu'ils sont persuadés d'avoir bien travaillé et bien jugé , alors, ils te jetent dans les bras d'enquéteurs spécialisés et autre experts psychiatres , qui bien entendu, au nom de la pérénisation de leur fond de commerce ( argent et notoriété obligent) te massacrent sans ménagement , ainsi leur commanditaires , les juges et les avocats , peuvent tranquilement , passer à l'affaire suivante ,gagner beaucoup d'argent , en ne faisant , bien entendu :QUE
DU COPIER COLLER.
Mesdames , svp , répondez moi , je suis impatient de vous lire , à la lecture des récits de ces militaires , évitez de vous forcer a faire pousser un sexe dans vos têtes
et baiser vos ex ainsi, la pAlce de la verge c'est pas là haut n'avez vous pas aimé à un moment donné
trax
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede blonde!!!! » Dim 19 Fév 2012 21:17

avec attention je regarde tous les commentaires et donc merci a tous les militaires pour m ouvrir les yeux sur les mensonges de mon ex.Separation en 2008 et enceinte il part pour une militaire ns vendons la maison et pension de 200 euros aucune autre demande de ma part mais en 2011 toujours pas divorce car il traine et moi je veux divorcer car je veux acheter et cela me pose probleme .Puis il a un enfant en 2010 et debut 2011 il veut revivre avec moi et la je tombe dans ses bras ,pauvre blonde bien conne qui se fait avoir ,il fait compte commun lui plus rien tout depense et en 7 mois il depense mon argent et je me rend compte qu il y a surement quelqu'un d'autre alors je pars mais je donne 400 euros pour le loyer car pas de preuve donc peut etre que je me trompe, je touche 900 euros et rien d'autre je ne demande pas de suite de pension car je pense qu il est dans la merde mais non il est retourne avec sa militaire il ment au avocat en disant que je ne donne pas de loyer pour ne pas payer de pension a son autre enfant ,ne parle pas bien sur de la sfs .
Je me suis fait avoir j assume je demande juste la pension de mon fils qui fait des activites a qui je paye des vetements lui d abord moi apres ,j 'assume et je suis heureuse meme avec 900 euros mais apprendre que vs demandez trop alors que monsieurs raconte des histoires pour payer moins !!!alors ne pas mettre toutes les femmes de militaires dans le meme panier ,moi meme je n en fais pas de meme avec tous les hommes ,car en plus j 'ai un petit mec je suis juste tombe sur un gros ......
blonde!!!!
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede lolita » Mer 22 Fév 2012 00:01

trax a écrit:il est certain que les militaires se voient durement pénalisés , en cas de divorce.(je lis ces pages internet)
mais ces dames profitent du mensonge de la justice , qui est monnaie courante .je suis un civil , et si la situation faite aux civils , est du même tonneau.
les " enrobés" de tout poils qui hantent les couloirs et les salles de nos tribunaux , soit disant du peuple , mangent tous les jours de ce pain noir , réservé exclusivement aux "autres": vous , moi , les petits...
question:
pouvez vous citer un juge, ou un avocat , qui se soit vu ruiné, sans enfant, humilié, jeté à la rue , et , en plus soumis à une enquete dite spécialisée , (ou un menteur de plus dans ce système de duppe).
pouvez vous citer un juge ou un avocat , qui se soit fait traiter , comme le sont maintenant tous les hommes, de désiquilibrés, de mauvais peres , et en plus contraints de ne pouvoir voir leurs enfants que dans un point rencontre , ou point torture , ou point de la honte.
à l' heure ou tous ces menteurs professionnels , commencent a introduire la notion de viol conjugual , pour mieux , encore , accuser ,et, bien sur, toujours les autres,toujours les mêmes, de primitifs incorrigibles ;
combien , de juges , et combien d' avocats , pensez vous se verront obligés d 'endosser , de' force , et par la justice , cette toison de primate.
malheureusement , on ne le verra pas , ces savants maniplulateurs professionnels du droit , vont encore sevir longtemps , pour le plus grand bonheur de ces dames , pour qui , il faut le dire , le divorce est une formidable source d' enrichissement personnel , tout comme elle l'est pour nos avocats.
ces braves gens se plaignent, en secouant la tête , d' un air dépité et désolé (comédie de circonstence):
" les divorces, c'est 60% de mes activités , et plus
Mais c'est aussi, et surtout 60% de mes revenus ( ca il ne le dit pas)
dans cette vaste comédie , cette parodie de justice, les juges qu'ils soient bon ou mauvais , prenent tous les même raccourcis , pour laisser croire , aux autres , toujours les autres , qu'ils sont persuadés d'avoir bien travaillé et bien jugé , alors, ils te jetent dans les bras d'enquéteurs spécialisés et autre experts psychiatres , qui bien entendu, au nom de la pérénisation de leur fond de commerce ( argent et notoriété obligent) te massacrent sans ménagement , ainsi leur commanditaires , les juges et les avocats , peuvent tranquilement , passer à l'affaire suivante ,gagner beaucoup d'argent , en ne faisant , bien entendu :QUE
DU COPIER COLLER.
Mesdames , svp , répondez moi , je suis impatient de vous lire , à la lecture des récits de ces militaires , évitez de vous forcer a faire pousser un sexe dans vos têtes
et baiser vos ex ainsi, la pAlce de la verge c'est pas là haut n'avez vous pas aimé à un moment donné


c'est une future ex-femme de militaire qui répond.Le divorce n'est pas pour moi une souce d'enrichissement personnel mais plutôt de malheurs.je n'ai pas choisi cette séparation et en subi les conséquence tout come nos 2 enfants.La justice fait son travail et en ce qui me concerne mon avocate m'a toujours soutenue et a espéré que mon mari revienne sur sa décision.Comme vous le dites si poétiquement je n'ai pas chercher à le baiser,gagnatN bien ma vie et heureusement,mais il doit payer pour les enfants dont il ne s'est jamais occupé car absent.J'ai aimé mon mari et l'aime toujours maisx on ne retient pas celui qui veut partir...
en général,les juges ne se font pas duper si facilement que vous le dites car il ya des preuves à apporter pour toutes allégations.Bon courage car vous semblez bien désabuser mais croyez-le:nous ne sommes pas toutes des manipulatrices et des menteuses.
lolita
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede Sandryne » Jeu 26 Avr 2012 12:03

Bonjour!
J'ai une question...
Mon ex compagnon me verse la majoration familiale due à son départ à Djibouti pour 2ans...
Est-ce que cette somme est imposable??
Merci de me répondre!
Bon courage à tous!
Sandryne
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede mamamia » Dim 22 Juil 2012 03:05

c'est avec le plus grand des hasard que cette rubrique a attirer mon attention ,je suis séparée de mon conjoint militaire depuis le mois de janvier et je ne savais meme pas que ce complément familial pouvait mettre attribuer ,vous dites que c'est automatique? mais je n'est jamais rien recu de tel :( ,j'ai la garde de nos 3 enfants avec une pension alimentaire de 100 euros par enfants :( pas lourd ,j'ai un salaire de environ 450 euros par mois et franchement ce CF serait le bienvenu
Alors messieurs je comprend votre amertume ,mais personnellement il y a 12 ans j'ai tt quitter ami,famille,travail pour suivre mon mari ,aujourd'hui lui a une carrière,des voyages ,des expériences exceptionnelles,bref pleins de choses a raconter ,et aussi dans quelques années une retraite , moi ben je dois me reconstruire financièrement ,travailler dur pour espérer avoir un smic et pouvoir m'asseoir sur une retraite car les nombreuses mutation ne m'ont pas permis de trouver du travail pendant ces12 années
Je suis pas la a scruter le moindre centimes ,mais comme tt être humain si j'ai droit a quelque chose pourquoi m'en privé.
Alors d’après vous pourquoi je n'ai toujours pas ce CF ?
mamamia
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede rocket » Mer 26 Déc 2012 14:36

Bonjour,

Quelques nouvelles après mes interventions précédentes...
Il y a plus d'un an et demi: en cours de divorce, la simple ONC m'imposait de payer des pensions exorbitantes calculées sur une solde OPEX...
Un calcul simple: pensions+impôts+charges incomprésibles (EDF/GDF/assurances)=125% de mes revenus bruts réels!!! Il ne restait plus qu'à se loger, avoir un téléphone, une connexion internet, et accessoirement manger...

Deux ans après: plus le moindre centime d'économies, obligé de racheter de quoi vivre de façon décente, plus un centime de primes, mais au moins le droit de voir ses enfants un quart de l'année, un week-end sur deux et la moitié des vacances!
Par contre celà à un prix: devoir acheter à nouveau tout ce qui permet de vivre normalement (de la machine à laver au lit en passant par les casseroles, le fer à repasser, les serviettes de toilette, ... puisque "madame" a la "jouissance" du domicile conjugal!), perte de toutes les primes liées à la situation familiale, découverte que le SFS est versé en intégralité à "madame" en plus des allocations familiales (...un smic...), achat d'un nouveau véhicule indispensable pour aller retrouver ses enfants (avec assurances, carburant et entretien..), frais d'avocat, accessoirement manger tous les jours...

Que reste-t-il?
Plus rien: le "trop perçu" par "madame" fait partie des "profits" et son remboursement n'est mêm pas évoqué, la moindre demande de "madame" d'expertise doit être "consignée" par moi même, les enfants viennent me retrouver sans leurs habits chauds l'hiver ou sans le moindre imperméable quand il pleut, et il faut les habiller...etc...
Par obligation, depuis cette procédure de divorce, je suis forcé de refuser toute mission extérieure (si je pars, celà veut dire que je ne verrai pas mes enfants et donc qu'on me le reprochera, mais aussi que ma fiche de solde engrangeant un surplus, je serai à nouveau condamné à payer plus que ce que je devrais...)... Et, militaire, lorsqu'on refuse de partir celà veut dire aussi une notation, un avancement plus lents, avec les mêmes conséquences financières: on a beau faire, tout va contre soi...
Du coup, un choix de vie "fonctionarisé", au détriment de sa carrière... Tout ça pour que "madame" s'enrichisse sur les ruines qu'elle a elle même créées...

Par contre:
La justice, magnanime, après une procédure d'appel de 19 mois a reconnu que "les pensions initiales mises à ma contribution étaient exagérées par rapport à mes revenus"... (mais pas de remboursement prévu!); pourtant, les juges étant des fonctionnaires sont rémunérés sur la même base indiciaire que les miliatires...
Dans le doute, l'administration des militaires, passée entre les mains d'administrateurs civils, mais surtout éclatée entre des services de plus en plus éloignés du bénéficiaire, ne comprend pas que le militaire ne triche pas, et donc accorde en priorité les reversements, même abusifs- à l'"épouse", mais il lui faut -comme pour la justice!- plus d'un an pour se rendre compte de ses erreurs de "jugement!...

Un homme, militaire, peut vivre en dessous des minima sociaux... mais pas son "ex", qui elle peut profiter du "système"...

Bref, une fois encore une justice à deux vitesses: le fonctionnaire militaire qui d'emblée part en procédure judiciaire avec des préjugés, et nos compagnes qui se parent de tous les avantages. "Mais allons, monsieur le juge, quand monsieur batifolait en Afghanistan, au Liban ou en Yougoslavie, à passer du bon temps avec les copains et à ne rien dépenser, alors que je m'occupais de son foyer et de nos enfants, sans rien compter, en gaspillant le prix de son sang ne me dérangeait pas... maintenant que nous divorçons, laissez-moi continuer de profiter de ces avantages, si possible à son détriment..."

Certains juges écoutent et croient ce genre de discours... et des militaires payent les erreurs d'appréciation et les préjugés, alors que leurs "ex" s'enrichissent sur la base de ces erreurs ...

A suivre...

Cordialement,
rocket
 
Messages: 5
Inscription: Lun 22 Nov 2010 11:52

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede Esea » Sam 2 Fév 2013 09:31

Bonjour
je suis tombée sur ce post et j en suis ravie
je suis ex militaire et femme d un militaire je suis entièrement d accord avec vous les hommes, pk, mon mari a été marié 3 fois je suis donc sa 4 eme épouses , les deux premières nous allons dire que c est réglé en revanche celle devant moi qui a fait un enfant dans le dos de mon mari pour le garder il l a quand meme reconnu car c est pas un sal.... ,
Aujourd'hui nous sommes en séjour parce que mon mari n avait plus d argent , il était a -4000 euros tout ca parce que ses exs ont été venales !!!
Et je l ai pris comme ca nous vivions nous deux + notre bebe de 4 mois ( a l epoque ) son fils un week end sur 2, la moitié des vacances + allait le chercher certes a 40 min de la maison ( ca fait des frais quand meme ) et de temps en temps sa fille ( majeur mais quans meme une bouche de +) avec mes revenus qui était de 700 euros a peut pres car mon mari était a sec
Donc vu la situation nous demandons une mutation pour l outre mer accordée OUFFFFF car les deux derniers mois avant notre départ c est carrement mes parents qui nous ont aidé ( vous imaginez etre mariés et demander a ses ( beaux) parents )
Nous partons et nous voyons le bout du tunnel nous décidons de faire un deuxieme
Avant ma premiere grossesse son ex touché 2 euros de sfs
apres mon premier enfant elle touché 35 euros ( environs )
arrivée en outre mer 75 euros ( environs )
et aujourd'hui apres la naissance de ma fille elle touche 135 euros ( environs ) sur un sfs de 400 euros faite le calcul ca fait autant que mes enfants et mon mari lui donne 300 euros de pension faite biensur sur un son salaire ou il était encore avec ( leur fils + ses 3 gosses a elle a charge ) différence entre les deux salaires - 1000 euros !!!
Son fils a un handicap tres minime ,
son ex touchée donc par l armée une alloc handicap depuis notre arrivé ben elle la touche pk parce que ici ca s applique pas et MADAME nous envoie un message pour nous demander de payer celle ci de notre arrivée ( y a 18 mois ) jusqu ' a départ ( encore 18 mois )
Que peuvons nous faire ?????
Elle nous a menacé de passez par la justice si nous payons pas et honnetement qu elle y aille
mon mari n a presque plus de nouvelles de son fils malgrè des appelles de sa part , des lettres , des cadeaux et j en passe son fils l appelle meme pas pour son annif , et elle demande jamais l accord de mon mari pour quoique ce soit de plus il a droit a un séjour payer mais MADAME ne veut pas elle veut que mon mari vienne le voir en France mais biensur ( on va payer 4 billets alors que nous sommes dans l endroit le plus cher du monde ) !!!!
Enfin j ai une autre question peut elle prendre la totalité ou meme une partie des primes départ et retour que nous avons ??? Mon mari est dans la gendarmerie je sais pas si c est pareil que les OPEX
Je voulais aussi mettre mon témoignage je peux comprendre que certaines femmes ont reellement besoin de l argent pour élever leurs enfants
en revanche une GRANDE majorité des femmes est venales , elles veulent vivrent comme des princesses PLUMER leur ex mari et jalouses les nouvelles femmes de ceux ci alors qu elles sont la causes des divorces !!!
Je subis le metier de mon mari chaques jours , et aussi les dettes laissées a causes de ses exs , j ai deux enfants en bas ages et je vais pleurer de voir que sn ex arrive pas a joindre les deux bouts alors que MADAME et plus blindée que nous tous reunis ( je dis pas ca pour rien sa famille est millionaire mais comme l a dit l un d entre vous on veut tjr plus n est ce pas !!!) ca me degoute
J ecris pour dire que oui la loi doit changer non pas que sur les militaires mais sur les hommes tout court pk parce que MESDAMES vous voyez que l argent je suis une femme et croyez moi je m en fou royalement je trouve tellement immature le comprtement que vous pouvez avoir juste pour faire les belles ( attention je vous mets pas toutes dans le meme panier )
vous oubliez l essentiel vos ENFANTS mais je suis très croyante et un jour la roue tourne !!!!
Bon courage a tous toutes je trouve tellement absurde des histoires qui finissent comme ca ...
Esea
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede PAKTAGE » Ven 22 Fév 2013 12:51

Bonjour à toutes et tous,

je suis en instance de divorce avec un militaire....
Messieurs, je comprends que vous soyez en colère.

Mais soyez honnêtes et indulgents envers vos exsss de puis est quant elles sont les mères de vos enfants.

Qui élève vos enfants??
Qui sacrifie son emploi pour suivre l'autre??
Qui peaufine la carrière et la retraite de l'autre??
Qui fait des concessions??

Ce n'est pas vous Messieurs, alors acceptez de donner et sachez qu'encore, vous, vous en sortez très bien. Si vous aviez du payer quelqu'un, ne serait-ce que pour s'occuper de vos enfants ; vous n'auriez pas eu assez de votre solde....

Voilà........
PAKTAGE
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede PAKTAGE » Ven 22 Fév 2013 13:53

Bonjour,

Ce message s'adresse à ESEA

Il n'y a jamais eu autant de divorces dans l'armée depuis que les femmes y sont..... ;)

D'ailleurs, si j'ai bien tout compris ; l'ex-épouse de votre mari était enceinte quand votre relation a commencé.... Quelle mentalité !!C'est tellement facile !! :shock:


Madame quand on accepte de se marier avec un homme qui a eu 3 autres familles avant vous, il faut être consciente des inconvénients et les accepter pour le bien de TOUS LES ENFANTS.....



Vous dites que vous n'êtes pas vénale ? Laissez moi rire ; vous ne parlez que d'argent !!!

Vous souhaitez que la roue tourne........ Rassurez-vous, elle tournera....... !!!!
PAKTAGE
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede gerbal » Mer 8 Mai 2013 19:56

Bonjour , je suis divorçé de mon ex mari militaire à la retraite depuis 8 ans maintenant ,j ai trois enfants et ils n ont plus vu leur pere depuis mon divorce ,je ne sais plus ce qu il ai devenenu ,s il travaille etc ,ma pension alimentaire est d un montant de 450 euro calculé sur la base de sa retraite de 1200 environ , j ai mes trois enfants à charge depuis des années et je voudrais savoir si j aurais droit au solde familial?
gerbal
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede gerbal » Mer 8 Mai 2013 20:36

sofylgd a écrit:Bonjour
Divorcée d'un militaire, j'ai normalement le droit au supplément familial de solde SFS.
Je ne sais pas où le demander.
Est ce que quelqu'un peut m'aider ?
La communication avec mon ex-mari est coupée avec moi, même s'il reste un super papa avec ses enfants. Je ne souhaite pas lui demander quoi que ce soit, sinon il me fera me sentir redevable...
Merci de vos réponses...


Bonjour ,je suis dans le meme cas que vous et je ne sais pas ou me renseigner avez vous eu plus de renseignements à ce sujet?
gerbal
 
Messages: 1
Inscription: Mer 8 Mai 2013 20:30

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede rocket » Mer 10 Juil 2013 13:01

Bonjour,

3 ans de procédures, jugements, difficultés...etc...
Toujours 30% de mon revenu en pensions, et aussi 3 ans de revenus de prestations compensatoires!

Résultat: taux d'endettement de 82%... C'est à dire pas de crédit possible, peu pour vivre... Mais cela est normal!!! Du moins pour la "justice"...

Mesdames, avant de demander, réfléchissez aussi au père de vos enfants: quand vos demandes sont prises en compte, sur la base de faux calculs ou de votre volonté de "gagner", vous interdisez aux pères de voir leurs enfants, car ceux-ci ne peuvent même plus vivre!!!

J'aurais su, j'aurais été sans emploi!!!

Chères mesdames, avant de savoir où vous renseigner pour avoir encore plus...renseignez-vous sur le niveau de vie du père de vos enfants! Une "vache à lait" ne peut pas donner plus que ce qu'elle produit comme quantité de lait!!!
rocket
 
Messages: 5
Inscription: Lun 22 Nov 2010 11:52

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede luma » Mar 17 Sep 2013 12:01

Bonjour,

Messieurs, il faut arrêter un peu! Vous n'êtes quand même pas à plaindre en tant que militaire! Et les femmes ne sont pas toutes des profiteuses qui n'en veulent qu'à vos sous! Il y a certes des peaux de vache mais quand même!
Ne trouvez vous pas normal de participer de manière équivalente à l'éducation de vos enfants....?
mais bon il y a de tout....
Concernant les ISSE ou SFS est ce que cela marche aussi pour les gendarmes? Je suis ex de gendarme mobile nous étions pacsés et avons un enfant ensemble...
la séparation est très très compliquée! je suis partie lors de l'un de ces déplacement car je ne devais plus être présente lors de son retour! je suis partie chez mes parents et très vite trouvé des solutions pour apporter une vie stable à mon enfant!
nous passons en octobre au JAF. tous les mois il me verse 120 euros pour le petit et trouve que c'est déjà trop! Mais on ne parle pas de son salaire moyen de 1700 euros et de toutes ces primes car déplacement tous les deux mois et OPEX 3 mois en fin d'année! Il m'a arnaqué de remboursement de nourrice que la caf a versée sur son compte il ne veut pas me les rendre malgré un courrier de la caf!
J'ai laissé tous les meubles!
Même les véhciulesil a réussi a tout gardé alors que je paye le crédit de l'un d'entre eux! carte grise a nos deux noms pour les vl! et j'en passe.... Après on vient parler d'éthique et de morale! faudrait être clean aussi avant!
Du coup je ne sais plus quoi faire mais surtout je ne sais pas comment cela va se passer au jaf! Il semblerait que le jaf ne soit pas compétent pour traiter des biens matériels.... mais moi je reste pas comme ça!
C'est pour ça que j'(aimerai également savoir si les gendarmes sont concerné par ISSE et le SFS?

Merci
luma
 

Re: grosse pension alimentaire

Messagede Indignée » Mer 23 Oct 2013 09:44

Karine a écrit:Bonjour,

Je tombe par inadvertance sur vos textes alors que je cherche des informations sur le Complément de solde familial. Je comprends que vous puissiez être dégoûtés par certaines procédures mais il serait bon de faire la part des choses.
Je suis divorcée depuis 1999 d'avec un militaire de l'armée de l'air et ai toujours travaillé pour bien souvent un salaire de misère alors que je devais me plier à des horaires contraignants.
Mon ex mari a récupéré notre fille en 2005 après que j'ai déménagé assez loin je le conçois mais à l'époque je lui proposais de partager tous les frais pour qu'ils puissent continuer à se voir très régulièrement.
Je viens de récupérer notre fille après des années de galère puisque quand j'en ai perdu la garde je suis revenue en métropole alors que je n'avais plus rien (ni logement ni emploi).
Pendant cinq ans j'ai tout fait pour me stabiliser alors que mon ex faisait tout pour que notre fille ne me voit pas.
Je viens juste d'apprendre que je pouvais bénéficier de ce complément alors que je ne l'ai jamais reçu. J'ai été agréablement surprise.
Je vais donc demander la rétroactivité de cette prestation pour les six années "ratées" non pour moi (car mon ex a négocié sa fille contre les meubles lors du divorce et qu'il l'abandonne maintenant), mais par équité pour cette enfant.
Tous les civils ne sont pas des voleurs, et aucun civil ne bénéficie de 10 ou 12 semaines de vacances. Oui l'outre mer est pénible (tout dépend où, nous avons fait Tahiti et je peux vous certifier que ce n'était pas trop difficile) mais à côté de cela, beaucoup de militaires choisissent de partir (du moins dans certains services) et j'en suis témoin car ma fille a dû subir l'absence de son père parce qu'il voulait acheter son appartement plus vite. Quatre mois sans la voir ne lui ont provoqué aucun trouble.
Il faut arrêter de mettre tout le monde dans le même panier : les civils ont un salaire : point. Et hormis les allocations familiales s'ils ont plus d'un enfant, ils n'ont rien d'autre.
Les militaires ont effectivement plusieurs suppléments et ils sont favorisés. S'ils "volent", ils partent plus tôt avec une retraite complète et bénéficient d'une formation et d'une reconversion.
Je suis une mère seule qui n'a jamais attendu que son ex paie la pension pour vivre dignement et élever notre fille. Je travaille tous les jours et je n'ai pas le choix. Les vacances ? Je ne sais pas ce que c'est depuis plus de cinq ans. Et quand j'ai crevé de faim je n'ai jamais mendié.
Alors s'il vous plait Messieurs, remettez un peu les choses à leur place, car oui vous pouvez être victimes mais beaucoup parmi vous disent souvent que l'armée c'est super bien car on est bien au chaud à ne rien faire.

Et si je devais faire de l'humour vache, je dirai que les 19,6 % de TVA que les civils paient à chaque achat ou presque servent bien au bonheur de tous les fonctionnaires ou assimilés, en activité ou à la retraite.

Il serait quand même dommage que chacun reste dans son camp à accuser l'autre de faute alors que nous sommes tous un peu responsables.

Voilà, je voulais simplement m'exprimer, et sans animosité.

Bonne continuation, et bon courage dans vos procédures respectives.

Karine


Bonjour,

Pour appuyer ces dire, voici mon vécu :

Je suis ancienne militaire et après mon divorce j'ai choisi de quitter le milieu de la Défense et ses contraintes (disponibilités - j'étais officier) afin de rester disponible pour mes 3 enfants. Ils étaient âgés à l'époque de 5 , 7 et 9 ans.
Mon ex-mari -leur papa- est resté, quant à lui, sous les drapeaux. C'était bien facile : il n'a pas souhaité partager la garde !

Est-ce donc à préciser qu'étant passé de l'autre côté de la barrière, en travaillant dans le secteur civil, ma vie ne s'est pas enrichie ? J'ai connu ces 2 états et je peux le dire : oui, on est bien à se nourrir, se loger et se vêtir quand on est militaire.

Le papa des enfants verse 360 euros pour la PA.. une foutaise quant aux 5 ans passés pour lui sur le territoire djiboutien depuis notre divorce, quant à sa solde ainsi qu'aux revenus locatifs qu'il accumule depuis l'héritage de son père.
Et vous savez quoi ?? Il se plaint aussi .. !!!!! Pendant que tout le monde, dans son entourage, trouve la situation normale.

Alors, anciens collègues des armées, arrêtez donc de ne regarder que votre nombril et pensez à vos enfants avant de réfléchir aux arguments idiots à donner en réponses aux demandes de leur mère !! Ouvrez les yeux ..!! Le papa des miens possède voiture, quad, moto et ne manquera sans doute pas de s'offrir la dernière tablette à la mode pendant que ses enfants portent des chaussettes à trous.
Là, ça m'agace .... STOP !!!!
Indignée
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede ESAS » Sam 9 Nov 2013 03:50

Pour répondre a PAKTAGE
Non elle n était pas enceinte l enfant avait 6 ans , quand a moi je ne parle pas que d argent je suis enceinte de notre troisième enfant et je trouve ça mal venu de prendre plus d argent pour un enfant que nous en aurions pour 3 alors vous dites qu il y a jamais eu autant de divorce depuis que les femmes sont rentrées dans l armée a votre avis c est la faute des femmes c est ca ???!!! :lol:
J ai du oui quitter ma famille pour partir a des kilomètres d eux tous ca a cause de femmes vénales qui ont plumé mon mari et vous osez dire que je ne pense qu a l argent mais faut arrêter le délire là , je vous laisse l argent car la preuve ça ne fait que des histoires !!! Vous trouver normal vous de demander 650 euros de PA + 200 euros de SFS pour 1 enfant de bientôt 12 ans ?
Alors pendant qu on donne cet argent a son fils ,mes trois enfants en bas âges on fait quoi ??? Je n ai JAMAIS refuser de participer a l éducation de l enfant je suis moi même la première a être présente pour le fils de mon mari je suis une mère et je ne fais pas aux autres ce que j aimerais pas qu on me fasse !!!
L argent a pour moi aucun intérêt ce que je ne veux pas c est que MES enfants manquent de pain a cause de femmes qui ELLES pensent a l argent et s achètent une maison avec cet argent qui est CENSE être pour l enfant :roll: !!Alors avant de vous permettre de juger ma mentalité ou ma vie , je vous prie de connaître pour ça les réelles causes de mon énervement !!!!
Je suis abasourdie pas le monde dans lequel on vit c est celui que détruira le mieux l autre autant dans le vocabulaire que dans le matériel , je suis outrée et que dieu me préserve de la connerie humaine car quand je vois certaine personne j ai envie de vomir ...
" L avare ne cesse de traire que lorsque le sang coule " A Méditer ...
ESAS
 


divorce pendant séjour

Messagede cachou » Sam 11 Jan 2014 12:02

Bonjour,

Je me permets de poster ici ma situation non pas concernant l'argent et les enfants en cas de divorce car ma situation est un peu différente!
Mon mari a été muté en guyane en juillet 2012, je l'ai suivi en quittant mon emploi de sage-femme. Je n'ai donc pas eu d'emploi pendant quelques mois. Je suis rentrée en métropole en décembre 2012 après avoir découvert les agissements infidèles de mon mari, et ai parlé de divorce en février 2013.
Nos affaires ont été mises en garde meuble au Havre avant de partir en guyane et une autre partie est partie en container là bas!
Je suis allée rechercher moi même mes affaires en guyanes en mars, mais il me reste l'autre partie des affaires en garde-meuble (vêtement d'hiver, papiers et meubles).
Le comble c'est que j'ai moi même préparé la mutation de mon mari à l'époque en mission en afghanistan et que le garde meuble meuble est au nom du militaire, il me faut une procuration de sa part si je veux prétendre récupérer mes affaires. Et bien sur monsieur ne veut pas la faire!!
Quels recours puis-je avoir? y a t-il quelqu'un qui aurait vécu la même situation?
cachou
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede oodd » Ven 7 Fév 2014 11:45

L'administration doit reverser à l'ex conjoint du militaire ou du fonctionnaire qui assume la charge permanente et effective de son enfant, les suppléments familiaux de rémunération suivants :

- dans tous les cas le SFS ou SFT (pour les militaires et fonctionnaires). L'ex conjoint a droit au reversement du supplément familial de solde (SFS) ou son complément si il est lui même fonctionnaire ou militaire . Pour un seul enfant c'est pas grand chose, mais pour trois c'est conséquent. Le montant du SFS varie en fonction de l'indice de solde et de l'age de l'enfant.

- Mission OPEX (militaire) le SUPISSE. L'ex conjoint doit percevoir le supplément de l'indemnité de sujetion pour service à l'etranger (SUPISSE) soit entre 138 euros et 233 € par mois de mission opex et par enfant. Le montant varie en fonction de l'age de l'enfant.

Article 5 : Décret n°97-901 du 1 octobre 1997 relatif à la rémunération des militaires à solde mensuelle envoyés en opération extérieure ou en renfort temporaire à l'étranger.

- Mutation à l’étranger (militaires ou fonctionnaires) : les MFE . L'ex conjoint qui assume la charge permanente et effective de son enfant, a le droit au reversement des MFE (majorations familiales à l’étranger) , et là c'est le jackpot ...le montant varie en fonction du pays d'affectation et de l'age de l'enfant. Pour le proche ou le moyen orient, c'est entre 630 euros et 1400 euros par mois par enfant (moins 9% de CSG CRDS) et net d'impots ! (pour une mutation à NY, c'est entre 2000 et 4000 euros par enfant !!!!)

Ces MFE sont très élevées car, elles sont destinées à permettre au fonctionnaire ou militaire de payer la scolarité à l’étranger de ses enfants (établissement privé très onéreux). Mais quand il n'en a pas la charge , les MFE sont tout de même reversées à l'ex conjoint (comme le SFT ou SFS). Le militaire ou le fonctionnaire se fait doublement avoir en payant une pension alimentaire majorée et les billets d'avion des enfants alors que l'ex reçoit les MFE !!!

Article 8 du Décret n°67-290 du 28 mars 1967 fixant les modalités de calcul des émoluments des personnels de l'Etat et des établissements publics de l'Etat à caractère administratif en service à l'étranger.

Il y a de nombreuses décisions du conseil d'Etat disponibles sur leur site web qui condamne l’État a reverser ses suppléments familiaux aux ex conjoints

Bref, les ex de militaires n'ont pas de raisons de se plaindre de leur pension alimentaire qui ne prennent que rarement en compte ses reversements, et c'est tout bonus pour elles.
oodd
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede oodd » Ven 7 Fév 2014 11:53

Pour le problème des affaires en garde de meuble.
si vous n’êtes pas divorcé , le livret de famille et l'acte de mariage devrait suffire à négocier avec le garde meuble, .
Si vous etes en procédure de divorce, vous pouvez saisir en urgence le jaf qui mettra un terme à cette situation en ordonnant à la société de déménagement l’accès au garde meuble.
Sinon un entretien avec un avocat devrait suffire à régler le probleme. Peut etre devez vous porter plainte contre votre epoux ....
oodd
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede oodd » Ven 7 Fév 2014 12:56

L'administration doit reverser à l'ex conjoint (ou le futur ex conjoint) du militaire ou du fonctionnaire qui assume la charge permanente et effective de son enfant, les suppléments familiaux de rémunération suivants :

- dans tous les cas le SFS ou SFT (pour les militaires et fonctionnaires). L'ex conjoint a droit au reversement du supplément familial de solde (SFS) ou son complément si il est lui même fonctionnaire ou militaire . Pour un seul enfant c'est pas grand chose, mais pour trois c'est conséquent. Le montant du SFS varie en fonction de l'indice de solde et de l'age de l'enfant.

- Mission OPEX (militaire) le SUPISSE. L'ex conjoint doit percevoir le supplément de l'indemnité de sujetion pour service à l'etranger (SUPISSE) soit entre 138 euros et 233 € par mois de mission opex et par enfant. Le montant varie en fonction de l'age de l'enfant.

Article 5 : Décret n°97-901 du 1 octobre 1997 relatif à la rémunération des militaires à solde mensuelle envoyés en opération extérieure ou en renfort temporaire à l'étranger.

- Mutation à l’étranger (militaires ou fonctionnaires) : les MFE . L'ex conjoint qui assume la charge permanente et effective de son enfant, a le droit au reversement des MFE (majorations familiales à l’étranger) , et là c'est le jackpot ...le montant varie en fonction du pays d'affectation et de l'age de l'enfant. Pour le proche ou le moyen orient, c'est entre 630 euros et 1400 euros par mois par enfant (moins 9% de CSG CRDS) et net d'impots ! (pour une mutation à NY, c'est entre 2000 et 4000 euros par enfant !!!!)

Ces MFE sont très élevées car, elles sont destinées à permettre au fonctionnaire ou militaire de payer la scolarité à l’étranger de ses enfants (établissement privé très onéreux). Mais quand il n'en a pas la charge , les MFE sont tout de même reversées à l'ex conjoint (comme le SFT ou SFS). Le militaire ou le fonctionnaire se fait doublement avoir en payant une pension alimentaire majorée et les billets d'avion des enfants alors que l'ex reçoit les MFE !!!

Article 8 du Décret n°67-290 du 28 mars 1967 fixant les modalités de calcul des émoluments des personnels de l'Etat et des établissements publics de l'Etat à caractère administratif en service à l'étranger.

Il y a de nombreuses décisions du conseil d'Etat disponibles sur leur site web qui condamne l’État a reverser ses suppléments familiaux aux ex conjoints

Bref, les ex de militaires n'ont pas de raisons de se plaindre de leur pension alimentaire qui ne prennent que rarement en compte ses reversements, et c'est tout bonus pour elles.

SOLDE DU MILITAIRE EN CAS DE DIVORCE

Dès la séparation effective[/u] (fin de la cohabitation), avant même l’ordonnance de non conciliation, le militaire perdra :

- le taux particulier n°2 de l'ICM (attribué pour 3 enfants). Il gardera le taux n°1 jusqu'au divorce
- la MICM
- le SFS (le SUPISSE en cas d'opex, les MFE en cas de mutation à l'etranger)

Dès la séparation effective , le SFS doit être reversé au futur ex conjoint, ainsi que le SUP ISSE (en cas d'opex) ou les MFE (en cas de mutation à l’étranger). Si la (future) ex qui assume la charge effective et permanente des enfants, réclame le SFS (ou SUPISSE ou MFE) à l'administration, et que celle-ci a été versé au père , celui ci devra rembourser ce trop percu à son administration

Dès le divorce prononcé : Le militaire (non remarié) ne percevra plus les taux particulier 1 de l'ICM (il ne percevra que le taux de base ).

Par contre pour l'attribution d'un logement de la Défense, il aura quand même droit à une demi part pour chacun de ses enfants (non à charge)

Pensez bien à demander une simulation de votre solde après la séparation effective pour l'ordonnance de non conciliation et une simulation de solde après prononcé du divorce pour justifier de vos revenus.

Si vous n'avertissez pas votre administration de votre séparation comme votre conjoint n'est pas militaire, certes vous conserverez jusqu'à l'ordonnance de non conciliation votre MICM et le taux particulier n°2 (si vous avez 3 enfants) et le SFS (que vous devez reverser à votre future ex quoiqu'il en soit) . Mais le juge calculera votre pension d’après votre solde avec ces indemnités que vous allez perdre dès le lendemain de ce jugement !!
oodd
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede oodd » Ven 7 Fév 2014 12:56

L'administration doit reverser à l'ex conjoint (ou le futur ex conjoint) du militaire ou du fonctionnaire qui assume la charge permanente et effective de son enfant, les suppléments familiaux de rémunération suivants :

- dans tous les cas le SFS ou SFT (pour les militaires et fonctionnaires). L'ex conjoint a droit au reversement du supplément familial de solde (SFS) ou son complément si il est lui même fonctionnaire ou militaire . Pour un seul enfant c'est pas grand chose, mais pour trois c'est conséquent. Le montant du SFS varie en fonction de l'indice de solde et de l'age de l'enfant.

- Mission OPEX (militaire) le SUPISSE. L'ex conjoint doit percevoir le supplément de l'indemnité de sujetion pour service à l'etranger (SUPISSE) soit entre 138 euros et 233 € par mois de mission opex et par enfant. Le montant varie en fonction de l'age de l'enfant.

Article 5 : Décret n°97-901 du 1 octobre 1997 relatif à la rémunération des militaires à solde mensuelle envoyés en opération extérieure ou en renfort temporaire à l'étranger.

- Mutation à l’étranger (militaires ou fonctionnaires) : les MFE . L'ex conjoint qui assume la charge permanente et effective de son enfant, a le droit au reversement des MFE (majorations familiales à l’étranger) , et là c'est le jackpot ...le montant varie en fonction du pays d'affectation et de l'age de l'enfant. Pour le proche ou le moyen orient, c'est entre 630 euros et 1400 euros par mois par enfant (moins 9% de CSG CRDS) et net d'impots ! (pour une mutation à NY, c'est entre 2000 et 4000 euros par enfant !!!!)

Ces MFE sont très élevées car, elles sont destinées à permettre au fonctionnaire ou militaire de payer la scolarité à l’étranger de ses enfants (établissement privé très onéreux). Mais quand il n'en a pas la charge , les MFE sont tout de même reversées à l'ex conjoint (comme le SFT ou SFS). Le militaire ou le fonctionnaire se fait doublement avoir en payant une pension alimentaire majorée et les billets d'avion des enfants alors que l'ex reçoit les MFE !!!

Article 8 du Décret n°67-290 du 28 mars 1967 fixant les modalités de calcul des émoluments des personnels de l'Etat et des établissements publics de l'Etat à caractère administratif en service à l'étranger.

Il y a de nombreuses décisions du conseil d'Etat disponibles sur leur site web qui condamne l’État a reverser ses suppléments familiaux aux ex conjoints

Bref, les ex de militaires n'ont pas de raisons de se plaindre de leur pension alimentaire qui ne prennent que rarement en compte ses reversements, et c'est tout bonus pour elles.

SOLDE DU MILITAIRE EN CAS DE DIVORCE

Dès la séparation effective[/u] (fin de la cohabitation), avant même l’ordonnance de non conciliation, le militaire perdra :

- le taux particulier n°2 de l'ICM (attribué pour 3 enfants). Il gardera le taux n°1 jusqu'au divorce
- la MICM
- le SFS (le SUPISSE en cas d'opex, les MFE en cas de mutation à l'etranger)

Dès la séparation effective , le SFS doit être reversé au futur ex conjoint, ainsi que le SUP ISSE (en cas d'opex) ou les MFE (en cas de mutation à l’étranger). Si la (future) ex qui assume la charge effective et permanente des enfants, réclame le SFS (ou SUPISSE ou MFE) à l'administration, et que celle-ci a été versé au père , celui ci devra rembourser ce trop percu à son administration

Dès le divorce prononcé : Le militaire (non remarié) ne percevra plus les taux particulier 1 de l'ICM (il ne percevra que le taux de base ).

Par contre pour l'attribution d'un logement de la Défense, il aura quand même droit à une demi part pour chacun de ses enfants (non à charge)

Pensez bien à demander une simulation de votre solde après la séparation effective pour l'ordonnance de non conciliation et une simulation de solde après prononcé du divorce pour justifier de vos revenus.

Si vous n'avertissez pas votre administration de votre séparation comme votre conjoint n'est pas militaire, certes vous conserverez jusqu'à l'ordonnance de non conciliation votre MICM et le taux particulier n°2 (si vous avez 3 enfants) et le SFS (que vous devez reverser à votre future ex quoiqu'il en soit) . Mais le juge calculera votre pension d’après votre solde avec ces indemnités que vous allez perdre dès le lendemain de ce jugement !!
oodd
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede oodd » Ven 7 Fév 2014 12:57

L'administration doit reverser à l'ex conjoint (ou le futur ex conjoint) du militaire ou du fonctionnaire qui assume la charge permanente et effective de son enfant, les suppléments familiaux de rémunération suivants :

- dans tous les cas le SFS ou SFT (pour les militaires et fonctionnaires). L'ex conjoint a droit au reversement du supplément familial de solde (SFS) ou son complément si il est lui même fonctionnaire ou militaire . Pour un seul enfant c'est pas grand chose, mais pour trois c'est conséquent. Le montant du SFS varie en fonction de l'indice de solde et de l'age de l'enfant.

- Mission OPEX (militaire) le SUPISSE. L'ex conjoint doit percevoir le supplément de l'indemnité de sujetion pour service à l'etranger (SUPISSE) soit entre 138 euros et 233 € par mois de mission opex et par enfant. Le montant varie en fonction de l'age de l'enfant.

Article 5 : Décret n°97-901 du 1 octobre 1997 relatif à la rémunération des militaires à solde mensuelle envoyés en opération extérieure ou en renfort temporaire à l'étranger.

- Mutation à l’étranger (militaires ou fonctionnaires) : les MFE . L'ex conjoint qui assume la charge permanente et effective de son enfant, a le droit au reversement des MFE (majorations familiales à l’étranger) , et là c'est le jackpot ...le montant varie en fonction du pays d'affectation et de l'age de l'enfant. Pour le proche ou le moyen orient, c'est entre 630 euros et 1400 euros par mois par enfant (moins 9% de CSG CRDS) et net d'impots ! (pour une mutation à NY, c'est entre 2000 et 4000 euros par enfant !!!!)

Ces MFE sont très élevées car, elles sont destinées à permettre au fonctionnaire ou militaire de payer la scolarité à l’étranger de ses enfants (établissement privé très onéreux). Mais quand il n'en a pas la charge , les MFE sont tout de même reversées à l'ex conjoint (comme le SFT ou SFS). Le militaire ou le fonctionnaire se fait doublement avoir en payant une pension alimentaire majorée et les billets d'avion des enfants alors que l'ex reçoit les MFE !!!

Article 8 du Décret n°67-290 du 28 mars 1967 fixant les modalités de calcul des émoluments des personnels de l'Etat et des établissements publics de l'Etat à caractère administratif en service à l'étranger.

Il y a de nombreuses décisions du conseil d'Etat disponibles sur leur site web qui condamne l’État a reverser ses suppléments familiaux aux ex conjoints

Bref, les ex de militaires n'ont pas de raisons de se plaindre de leur pension alimentaire qui ne prennent que rarement en compte ses reversements, et c'est tout bonus pour elles.

SOLDE DU MILITAIRE EN CAS DE DIVORCE

Dès la séparation effective[/u] (fin de la cohabitation), avant même l’ordonnance de non conciliation, le militaire perdra :

- le taux particulier n°2 de l'ICM (attribué pour 3 enfants). Il gardera le taux n°1 jusqu'au divorce
- la MICM
- le SFS (le SUPISSE en cas d'opex, les MFE en cas de mutation à l'etranger)

Dès la séparation effective , le SFS doit être reversé au futur ex conjoint, ainsi que le SUP ISSE (en cas d'opex) ou les MFE (en cas de mutation à l’étranger). Si la (future) ex qui assume la charge effective et permanente des enfants, réclame le SFS (ou SUPISSE ou MFE) à l'administration, et que celle-ci a été versé au père , celui ci devra rembourser ce trop percu à son administration

Dès le divorce prononcé : Le militaire (non remarié) ne percevra plus les taux particulier 1 de l'ICM (il ne percevra que le taux de base ).

Par contre pour l'attribution d'un logement de la Défense, il aura quand même droit à une demi part pour chacun de ses enfants (non à charge)

Pensez bien à demander une simulation de votre solde après la séparation effective pour l'ordonnance de non conciliation et une simulation de solde après prononcé du divorce pour justifier de vos revenus.

Si vous n'avertissez pas votre administration de votre séparation comme votre conjoint n'est pas militaire, certes vous conserverez jusqu'à l'ordonnance de non conciliation votre MICM et le taux particulier n°2 (si vous avez 3 enfants) et le SFS (que vous devez reverser à votre future ex quoiqu'il en soit) . Mais le juge calculera votre pension d’après votre solde avec ces indemnités que vous allez perdre dès le lendemain de ce jugement !!
oodd
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede oodd » Ven 7 Fév 2014 12:58

L'administration doit reverser à l'ex conjoint (ou le futur ex conjoint) du militaire ou du fonctionnaire qui assume la charge permanente et effective de son enfant, les suppléments familiaux de rémunération suivants :

- dans tous les cas le SFS ou SFT (pour les militaires et fonctionnaires). L'ex conjoint a droit au reversement du supplément familial de solde (SFS) ou son complément si il est lui même fonctionnaire ou militaire . Pour un seul enfant c'est pas grand chose, mais pour trois c'est conséquent. Le montant du SFS varie en fonction de l'indice de solde et de l'age de l'enfant.

- Mission OPEX (militaire) le SUPISSE. L'ex conjoint doit percevoir le supplément de l'indemnité de sujetion pour service à l'etranger (SUPISSE) soit entre 138 euros et 233 € par mois de mission opex et par enfant. Le montant varie en fonction de l'age de l'enfant.

Article 5 : Décret n°97-901 du 1 octobre 1997 relatif à la rémunération des militaires à solde mensuelle envoyés en opération extérieure ou en renfort temporaire à l'étranger.

- Mutation à l’étranger (militaires ou fonctionnaires) : les MFE . L'ex conjoint qui assume la charge permanente et effective de son enfant, a le droit au reversement des MFE (majorations familiales à l’étranger) , et là c'est le jackpot ...le montant varie en fonction du pays d'affectation et de l'age de l'enfant. Pour le proche ou le moyen orient, c'est entre 630 euros et 1400 euros par mois par enfant (moins 9% de CSG CRDS) et net d'impots ! (pour une mutation à NY, c'est entre 2000 et 4000 euros par enfant !!!!)

Ces MFE sont très élevées car, elles sont destinées à permettre au fonctionnaire ou militaire de payer la scolarité à l’étranger de ses enfants (établissement privé très onéreux). Mais quand il n'en a pas la charge , les MFE sont tout de même reversées à l'ex conjoint (comme le SFT ou SFS). Le militaire ou le fonctionnaire se fait doublement avoir en payant une pension alimentaire majorée et les billets d'avion des enfants alors que l'ex reçoit les MFE !!!

Article 8 du Décret n°67-290 du 28 mars 1967 fixant les modalités de calcul des émoluments des personnels de l'Etat et des établissements publics de l'Etat à caractère administratif en service à l'étranger.

Il y a de nombreuses décisions du conseil d'Etat disponibles sur leur site web qui condamne l’État a reverser ses suppléments familiaux aux ex conjoints

Bref, les ex de militaires n'ont pas de raisons de se plaindre de leur pension alimentaire qui ne prennent que rarement en compte ses reversements, et c'est tout bonus pour elles.

SOLDE DU MILITAIRE EN CAS DE DIVORCE

Dès la séparation effective[/u] (fin de la cohabitation), avant même l’ordonnance de non conciliation, le militaire perdra :

- le taux particulier n°2 de l'ICM (attribué pour 3 enfants). Il gardera le taux n°1 jusqu'au divorce
- la MICM
- le SFS (le SUPISSE en cas d'opex, les MFE en cas de mutation à l'etranger)

Dès la séparation effective , le SFS doit être reversé au futur ex conjoint, ainsi que le SUP ISSE (en cas d'opex) ou les MFE (en cas de mutation à l’étranger). Si la (future) ex qui assume la charge effective et permanente des enfants, réclame le SFS (ou SUPISSE ou MFE) à l'administration, et que celle-ci a été versé au père , celui ci devra rembourser ce trop percu à son administration

Dès le divorce prononcé : Le militaire (non remarié) ne percevra plus les taux particulier 1 de l'ICM (il ne percevra que le taux de base ).

Par contre pour l'attribution d'un logement de la Défense, il aura quand même droit à une demi part pour chacun de ses enfants (non à charge)

Pensez bien à demander une simulation de votre solde après la séparation effective pour l'ordonnance de non conciliation et une simulation de solde après prononcé du divorce pour justifier de vos revenus.

Si vous n'avertissez pas votre administration de votre séparation comme votre conjoint n'est pas militaire, certes vous conserverez jusqu'à l'ordonnance de non conciliation votre MICM et le taux particulier n°2 (si vous avez 3 enfants) et le SFS (que vous devez reverser à votre future ex quoiqu'il en soit) . Mais le juge calculera votre pension d’après votre solde avec ces indemnités que vous allez perdre dès le lendemain de ce jugement !!
oodd
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede Invité » Lun 24 Fév 2014 12:39

Bonjour à tous,

Je suis séparée d'un militaire depuis août 2011. C'est mon ex qui m'a mise au courant de ce supplément de solde et c'est lui qui s'est renseigné pour qu'elle me soit versée à moi. Avec les soucis informatique de l'armée, ça a pris du retard et ce n'est que la semaine dernière que mon ex m'en a reparlé. Le bureau lui a apparemment demandé que je fournisse les certificats de scolarité de nos 2 enfants mais aussi mes salaires et mes relevés CAF depuis août 2011 ... quelqu'un pourrai me confirmer niveau papiers ?

Merci
Invité
 

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede rocket » Mer 9 Avr 2014 16:30

Bonjour,

Je suis avec attention ce sujet depuis plus de deux ans...
Et demeure surpris...

Effectivement comme précisé ci-dessus, l'armée tarde à prendre en compte une séparation effective... mais dès le divorce prononcé, c'est un "festival": l'ICM chargée compenser les frais de logement est réduite de moitié (alors que vous avez encore une pension à payer et des obligations pour recevoir vos enfants!), les impôts se rappellent à vous en vous précisant que vous êtes célibataire (=1 part...), vous découvrez que le supplément familial de solde est reversé à votre ex mais (merci Louvois!) demeure imposable à votre titre (et oui!!!), et pour couronner le tout ayant insisté auprès de votre gestionnaire pour prendre en compte le fait qu'étant "parent séparé" vous demandez une stabilité géographique vous êtes mutés à plus de 400 km du domicile de la mère de vos enfants chez qui leur résidence est fixée...

Bref: pas de révision du montant à verser à Mme Ex, puisque en solde brute vous gagnez toujours autant!!!
Aucun JAF ne prend en compte les frais liés à une mutation, aux déplacements permettant de voir ses enfants dans le cadre d'un droit de visite usuel, et même pas la diminution des compensations financières accordées aux militaires en fonction de leur situation familiale (la fameuse ICM...).*
Résultat: je suis toujours militaire, au même grade et même indice que précédemment, gagne moins, paye plus (impôts et frais pour effectuer les DVH) mais demeure contraint de contribuer au même niveau à l'entretien de mes enfants...

Ceci pourrait être acceptable, mais...
Petite histoire: ma voiture (qui effectue tous les mois 2000 km pour seulement retrouver mes enfants et pouvoir les véhiculer) m'a quitté au bout de 14 ans de bons et loyaux services... Allons-donc acheter une voiture équivalente d'occasion: facile, la voiture est trouvée en moins d'une semaine. Problème son prix, inférieur à 10.000 euros que je ne puis payer d'une traite. Donc: demande de crédit. Réponses de l'organisme de prêt du concessionnaire puis de ma banque: les "pensions" que je verse sont supérieures à 33% de mes revenus, donc refus du moindre prêt!
J'en suis donc à faire réparer "au black" ma vieille bagnole histoire qu'elle puisse rouler pour les vacances à venir...
Cette petite aventure, vexante, s'est passée alors que Mme Ex , de retour de trois jours à Dysneyland Paris, était en vacances d'hiver dans un appartement loué dans les Alpes (1200 euros la semaine!) et qu'elle venait de réserver un appartement pour le mois de juillet en Espagne (2800 euros les deux semaines) et changer de voiture (sic!) pour acheter une Mercedes Classe A neuve (36.000 euros!).

Incroyable, non?
...mais vrai...

Alors, j'en reviens à la discussion initiale: pour les militaires ils faut justifier de son revenu AVANT divorce, alors que celui-ci APRES divorce est réduit drastiquement, les avantages familiaux basculant chez l'Ex, mais le tort est alors déjà fait... Surtout quant la procédure de divorce a été initiée quatre ans plus tôt alors que vous étiez en OPEX: à défaut d'y être encore, les JAF retiennent que vous êtes en OPEX six mois par an!!! (donc revenu= revenu OPEX+revenu métropole, le tout divisé par deux!)?
Curiosité de la justice: vous payez pour vos enfants en fonction non des revenus accordés à votre Ex. mais de ceux que vous auriez si vous étiez encore marié, et en fonction de ceux que vous auriez...si vous étiez toujours en OPEX!
CQFD

J'avoue ne plus faire d'OPEX ni de demander de mutation à l'étranger, car j'y risque de payer deux fois ce qui sera versé à Mme Ex...

Surprising, isn't it?

Sinon, ayant moins que le RSA pour vivre, toute Ex de militaire ayant des bons plans pour acheter sans crédit un véhicule pour retrouver mes enfants le week-end (pas forcément une Mercedes!), offrir des vacances à la mer et en montagne, et pourquoi pas aller voir Mickey à Dysneyland... je suis intéréssé.

Cordialement.
rocket
 
Messages: 5
Inscription: Lun 22 Nov 2010 11:52

Re: grosse pension alimentaire - divorce militaire

Messagede Finette62 » Ven 5 Déc 2014 16:12

Bonjour,
Je cherche des infos sur le reversement de la MFE dans le cadre d'une garde alternée. J'ai lu sur le post dans un commentaire que "seule la garde alternée propose une solution juste et équitable". Quelqu'un aurait plus d'infos a ce sujet?
Merci d'avance.
Finette62
 

Précédente

Retourner vers Vos Témoignages de Divorce

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message
cron