Strict Standards: Non-static method utf_normalizer::nfc() should not be called statically in /homepages/0/d142040815/htdocs/forum-divorce-separation/includes/utf/utf_tools.php on line 1804
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 1007: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 1007: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/session.php on line 1007: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)

Strict Standards: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/0/d142040815/htdocs/forum-divorce-separation/viewtopic.php on line 1091

Strict Standards: getdate(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'Europe/Berlin' for 'CEST/2.0/DST' instead in /homepages/0/d142040815/htdocs/forum-divorce-separation/viewtopic.php on line 1091
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4389: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4391: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4392: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /includes/functions.php on line 4393: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /includes/utf/utf_tools.php:1804)
Séparation, rupture, divorce. La gestion de l'après : Autres Discussions

Séparation, rupture, divorce. La gestion de l'après

Ici vous pouvez discuter de tous les autres sujets

Séparation, rupture, divorce. La gestion de l'après

Messagede patrick54 » Jeu 15 Mar 2012 19:47

Outre les statistiques, les divorces et les séparations ont un impact important dans la vie de tous ceux qui les vivent.

Ayant moi-même vécu ce genre d’expérience, je ne peux que confirmer que cela engendre des souffrances et une certaine déstabilisation, pour ne pas dire une déstabilisation certaine. La plupart des personnes ont le même ressenti : le sentiment de perte, de trahison, d’injustice et de révolte dans certains cas, de confusion et de solitude la plupart du temps.

Malgré tout, très vite, les principales questions qui nous viennent à l’esprit sont :

« Maintenant que vais-je faire? Quelles orientations vais-je prendre ? ».

Dans tous les cas, au vu des chiffres cités plus haut, nous ne sommes pas les premiers et ne serons sans doute pas les derniers à connaitre cette situation. Bien que l’expérience soit douloureuse à vivre, divorcer ou se séparer de l’être aimé n’est pas la fin du monde. Il nous faut trouver la force, le courage et faire preuve d’ingéniosité pour gérer notre nouvelle situation et nous projeter dans l’avenir. Nous avons un certain nombre de choix à faire. Il n’y a pas de remède miracle pour faire disparaitre instantanément notre douleur ou nos sentiments négatifs. C’est une épreuve qu’il nous faut traverser et nous devons affronter la réalité. Nous devons entamer, à l’issue de ces accidents de la vie, une certaine restauration de nous-mêmes. C’est sans doute le moment propice pour travailler sur nous et notre épanouissement personnel. Nous devons également apprendre à faire le deuil de notre ancienne vie afin de sortir plus forts de cette situation.

Selon les individus, « l’après » peut prendre différentes trajectoires.
Certains peuvent être tentés d’entamer, par dépit, une nouvelle relation en étant encore sous le coup de l’ancienne.
D’autres ressentent encore des sentiments plus ou moins forts vis-à-vis de l’ « ex » et c’est tout à fait normal, surtout si une promesse avait été faite. Il se peut que nous nous étions promis de nous aimer jusqu’à ce que la mort nous sépare.
Les évènements ne se déroulent pas toujours comme nous l’avions envisagé. Nous avons peut-être brisé un contrat, fusse-t-il oral. D’autres encore décident de ne plus vivre en couple par peur d’un nouvel échec.
Il en est qui vont rechercher des rencontres sans lendemain pour ne pas s’engager de nouveau dans une relation sérieuse ou pour « rattraper le temps perdu ». Un certain nombre de sites de rencontres et de réseaux sociaux facilitent cette démarche. Cependant, au cours de mes entretiens, de nombreux clients, notamment des femmes, m’ont révélé que ces réseaux peuvent ouvrir la voie au mensonge et à certaines déviances. D’autre part, le vocabulaire employé pour les dialogues est souvent vulgaire, injurieux parfois et peu romantique la plupart du temps.
Avant de mettre en œuvre toute démarche de rupture définitive, qu’il s’agisse d’une procédure de divorce ou d’une séparation, il me parait raisonnable de ne pas agir sur un coup de tête et de se poser la question suivante :
« La rupture est-elle irrémédiable ? N’y a-t-il aucun espoir de sauver le couple ? ».
Tout conflit peut être surmontable s’il y a encore de l’amour entre les deux partenaires. Même dans le cas d’une infidélité, une bonne communication peut favoriser un nouveau départ et remettre de l’ordre dans la relation.

Trois points me paraissent essentiels pour faire perdurer un couple :

Premièrement : une sexualité riche, épanouie et fréquente.

Deuxièmement : le respect que l’on a vis-à-vis de son conjoint ainsi que la reconnaissance que l’on peut lui porter au regard de ce qu’il a pu faire pour nous autrefois.

Troisièmement : faire perdurer un certain nombre de rituels et d’habitudes instaurés tout au long de la vie commune, comme par exemple, de fêter le jour anniversaire de la première rencontre.

Dans tous les cas, nous ne pouvons pas renier ces années et tirer un trait sur notre relation du jour au lendemain. Il est donc important de tenir compte de ces trois points afin de savoir si oui ou non le couple peut être sauvé. La décision sera d’autant plus difficile à prendre s’il y a des enfants.


Nous devons également nous poser la question de savoir si nous n’agissons pas sur un coup de tête, blessés dans notre amour propre, notamment dans le cas d’un adultère. De plus, sommes-nous prêts à faire face à de nouveaux défis et à de nouvelles situations qui relèvent, la plupart du temps, du domaine matériel et financier tels que la vente de biens communs, un déménagement, la garde des enfants. Sommes-nous prêts à affronter le qu’en dira-t-on, la réaction de la famille et de la belle famille, celle des amis communs ? etc.
Sommes-nous prêts également à vivre seuls durant une période plus ou moins longue ?
Autant de questions que de personnes concernées, chacun réagissant différemment.

La rupture, surtout dans le cas où nous avons été abandonnés, est un dur moment à passer. Certains psychologues émettent l’hypothèse que cet état nous ramène au souvenir de la séparation maternelle qui fut notre première rupture. Ces mêmes « psy » pensent également que cela nous renvoie à notre petite enfance et à la façon dont nous avons été aimés durant celle-ci. Revivre de nouveau cette situation nous ramènerait donc à notre passé.
Certaines ruptures se font sans aucun ménagement et de façon violente en réaction aux évènements semblables vécus lors de notre enfance.

Le divorce engendre, sans doute, un des stress majeurs de notre vie. Il peut même se traduire par des actes graves de conséquences et nous faire perdre pied. Dans un premier temps, la logique et la raison n’ont que peu droit de cité. L’heure est bien souvent à la douleur et à la vengeance. Cependant, dans la plupart des cas, la vie reprend son cours assez rapidement et notre blessure se referme petit à petit, nous permettant de retrouver une certaine stabilité. Il faut bien reconnaitre que, dans certains cas, le divorce est une expérience insoutenable, inacceptable et ingérable. Dans un certain nombre de cas, cela se traduit par des phrases du style : « Si tu me quittes, tu ne reverras plus les enfants ». La plupart des parents aiment leurs enfants et veulent leur éviter des souffrances inutiles.
Dans leur esprit, il s’agit de les protéger car « l’autre » est devenu un inconnu qui pourrait leur faire du mal ou les perturber. Dans tous les cas, il est important de savoir qu’en disant du mal de notre conjoint en présence de l’enfant, cela aura des répercussions sur celui-ci. Il ne faut cependant pas se voiler la face. Le dicton « quand les parents boivent, les enfants trinquent » se vérifie la plupart de temps. Nous devrons donc nous référer inéluctablement à un autre proverbe qui précise : « on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ». Il se trouve que, dans le cas qui nous intéresse, les œufs sont nos enfants et qu’ils seront plus ou moins affectés par cette situation. Beaucoup pensent que les enfants s’adaptent facilement aux changements. Permettez-moi d’en douter ou tout au moins de nuancer cette affirmation. Il apparait de toute façon très important de faire en sorte que ceux-ci souffrent le moins possible en évitant certains comportements et propos qui ne feraient que plus de dégâts. N’oublions pas que la cellule familiale représente l’univers de l’enfant. Dans la plupart des cas, briser un mariage, c’est briser le monde de l’enfant d’autant plus si la situation est conflictuelle. Il y a deux ou trois générations, la majorité des couples continuait à vivre ensemble et s’efforçait d’élever leurs enfants en dépit des heurts et des scènes de ménage. De nos jours, au moindre petit problème, on brandit la menace du divorce, rendue facile juridiquement. Ces deux attitudes diamétralement opposées ne vont pas dans la bonne direction. Autrement dit, il convient d’adopter une attitude intermédiaire entre ces deux comportements extrêmes. Il y a des cas où le divorce et la séparation sont inévitables et, je le répète, avant de s’engager dans une telle procédure, le couple ne doit pas négliger le sort des enfants. D’autre part, il ne fait aucun doute que nous vivons dans une société qui a subi de nombreux changements.
A suivre ...
patrick54
 
Messages: 2
Inscription: Sam 10 Mar 2012 09:50

Retourner vers Autres Discussions

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message